Les filières

 

Poivre

Piper nigrum

 

1. Historique

Le poivrier est originaire de l’Inde et de l’Asie tropicale. Le poivre est l’une des épices phares de la côte est  de Madagascar. La production annuelle nationale  est estimée à 2200 tonnes. Les zones de cultures  du poivre sont localisées principalement sur la côte Est, au Nord et au Nord Est du pays. 

Avec l’appui de l’Union Européenne, le CTHT Centre Technique Horticole de Tamatave concoure à la dynamisation de la filière poivre et intervient principalement dans la  région de Toamasina.

2. Classification botanique

Régne
Plantae
Division
Magnoliophyta
Classe
Magnoliopsida
Ordre
Piperales
Famille
Piperaceae
Genre
Piper

 

3. Généralités

Le poivre est une épice obtenue à partir des baies de différentes espèces de poivriers, des plantes de la famille des pipéracées. Seuls les fruits du Piper nigrum, du Piper cubeba et du Piper longum ont droit légalement à l'appellation de poivre.

4. La plante

Le poivrier est une plante de climat tropical humide. C’est une liane pérenne à feuillages persistants, grimpant sur un tuteur et pouvant atteindre 10m de hauteur.

Ses petites fleurs blanches se transforment en baies. D'abord, les baies sont vertes, plus qu'elles deviennent mûres elles deviennent rouges et enfin brun foncé.

5. Les variétés existantes

Il existe plus de 100 variétés de poivre.

6. Ecologie de la plante

La culture du poivrier requiert une température moyenne de 23 à 26° C tout au long de l’année et une pluviométrie annuelle qui varie de 2 à 3m avec des pluies régulières et bien reparties durant 7 à 8 mois. Une saison sèche, bien marquée favorise la maturation et le groupement de la récolte.

7. Le sol (choix du terrain)

L'idéal est un terrain plat, défriché avant la mise en place, non inondable dont le sol est léger et profond ou un terrain en pensete faible bien fertile.

 Le poivrier nécessite pour bien se développer un ombrage léger et un tuteur. En outre, comme il se nourrit de l’humus forestier situé en surface, il s’épanouit tout naturellement dans les forêts qui bordent le littoral Est de Madagascar, région la plus arrosée de la grande île.

 

8. Plantation ou culture

Les opérations de plantation du poivrier devraient se dérouler de préférence au début de la saison des pluies. Une plantation dure en moyenne 10 à 25 ans selon l’entretien réalisé. La première récolte a lieu vers la troisième année après la plantation et la pleine production est atteinte à 5 ans.

- Piquetage:

Le piquetage est de 2m sur la ligne et de 4 m entre les lignes. Pour les terrains en pente , le piquetage doit suivre les coubes de niveau.

- Choix du tuteur:

Choisir un arbre à croissance rapide, qui supporte un élagage sévère et qui possède une écorce rugueuse et un système racinaire différent de celui du poivrier. Utiliser des macroboutures de glycirida droites de 2,5 m de long avec un diamètre minimum de 5 cm dont la base doit être taillée en pointe.

- Billonage:

Pour éviter la stagnation de l'eau au pied des poivriers, ceux ci seront mis en place sur des billons d'une hauteur de 40 cm et des canaux de drainage seront réalisés entre des tuteurs.

- Trouaison:

Il faut creuser un trou de chaque côté du tuteur le long du billon. Ce trou doit avoir les dimensions suivantes: 60 cm de profondeur et 50 cm de longueur et de largeur. Reboucher chaque trou avec un mélange composé de terre et de 20 kg de fumier bien décomposé. Le rebouchage doit se faire un mois avant la plantation.

- Plantation

Il est préferable de faire la plantation tôt le matin ou le soir en find'après midi.

9. La floraison

A Madagascar, le poivre fleurit 2 fois par an, juillet à septembre puis janvier à mars.. Trois mois après les  floraisons apparaît la formation des  grappes.

Pour favoriser la floraison, les tuteurs sont taillés en juillet et en janvier, en période de pré floraison.

10. La récolte

Sur le marché, le poivre peut se présenter sous trois formes : le poivre vert, noir, et blanc. Ces trois formes peuvent être récoltées sur une même parcelle en  fonction du stade de maturité des grappes. Le poivre vert récolté 4 à 5 mois après la floraison, soit vers les mois de mai et juin. Le poivre noir est récolté 7 mois après la floraison, le poivre blanc sera récolté 9 mois après la floraison.

11. Rendement

Une liane fournit 2 à 9 kilos de poivre frais par an et la production annuelle à l’hectare varie entre 350 et 1750 kg

12. Problèmes phytosanitaires

Les ennemis:

Achatine: escargot brun qui ronge les parties tendres et qui est susceptibles de transporter les agents de la pourriture du collet.

Lutte: Apport de son au métaidehyle (Elitox), lutte bilogique par l'escargot carnivore (Euglandine), coquille rosée et allongées.

Cochenilles: lutte oléoparaphène

Charençon du poivrier: ronge les feuilles en formant des dentelles.

Lutte: utilisation de produits très violents peu remanents (phosdrin - gusathion)

Borer du poivrier: pterolophia tubberulatrix, mine la tige (larve de longicorne)

Lutte: insecticide systénique, lutte biologique par l'hyperparasite iphiaulax.

Maladies:

Colletotrichum: tache jaune sur la pointe de la feuille et à la face inférieure se trouvent des sclérotes. Cette maladie n'est pas très grave.

Algues: taches jaunes orangées - cephaleuros virescens-

Lutte: Bouillie cuprique (cuprosan)

Pourriture du collet: perte de turgescence des tiges, jaunissement puis chutes des feuilles.

Lutte: utiliser fumure équilibrée.

13. Transformations

Les huiles essentielles, l’oléorésine et la pipérine que l’on trouve dans le poivre sont utilisées par les  professionnels de la parfumerie, de la pharmacologie ainsi que des industrie de fabrication d’agent de saveurs et de boisson non alcoolisée. Elles sont obtenues par le biais de la distillation à la vapeur des baies de poivres noirs, sèches, réduites en poudre.